La sécurité sociale présente un excédent de 11,7 milliard d’euros

La sécurité sociale présente un excédent de 11,7 milliard d’euros

Selon le Projet de Loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), les comptes de la Sécurité sociale présenteraient un déficit de 5,3 milliardsd’euros en 2019, ce qui a permis à la grande presse de titrer: «Le trou de la Sécurité sociale se creuse» ou «La Sécu en rouge après les gilets jaunes». La Cour des comptes écrit de même: «En 2019, le déficit va fortement s’aggraver». Ce déficit proviendrait des mesures «gilets jaunes» et de l’explosion des dépenses de maladie et de retraite, qu’il conviendrait donc de réduire au plus vite. Il s’agit d’un mensonge d’Etat. La Sécurité sociale est en réalité en excédent de 11,7 milliards d’euros; elle ne souffre pas d’une hausse de dépenses, mais d’une baisse derecettes.

Dans les comptes des finances publiques publiés dans le Projet de Loi de finances(PLF) 2020, les administrations de Sécurité sociale (ASSO) présentent, en 2019, un excédent de 11,7 milliards. Pourquoi cette différence? C’est que les gouvernementsimposent à la Sécurité sociale de rembourser à marche forcée la dette accumulée pendant la crise financière. Donc, en 2019, la Caisse d’amortissement de la dette sociale (CADES) a remboursé 15,7 milliards, grâce à un versement de 2,1 milliards du Fonds de réserve pour les retraites (FRR); mais surtout grâce aux recettes de la CRDS et de la CSG. Au final, le déficit affiché, loin d’augmenter la dette, s’explique par la réduction rapide de cette dernière.Globalement, la Sécurité sociale (au sens large, y compris la CADES) s’est désendettée de 11,7 milliards en 2019.

 

source : http://atterres.org/sites/default/files/Note%20EA%20D%C3%A9ficit%20S%C3%A9curit%C3%A9%20Sociale.pdf ou Note EA Déficit Sécurité Sociale