Pour la peau d’un préfet

 

Pour la peau d’un préfet

Une audience de la Cour de discipline budgétaire réunie pour juger Bertrand Maréchaux, préfet, ancien patron de l’Agence nationale de titres sécurisé (ANTS) a tourné vendredi dernier à la pantalonnade pour le ministère de l’Intérieur. « La part obscure » de ce dossier montre l’acharnement du ministère, alors occupé par Manuel Valls, pour avoir la peau du préfet Maréchaux, le tout sur fond de colère du groupe Safran, dépossédé d’un juteux contrat. Des affaires de l’Etat qui pourraient déboucher sur une affaire d’Etat. Révélations de « Marianne » et Mediapart.

Lire la suite (source) : www.marianne.net/peau-prefet-100241474.html?utm_medium=Social